Espace actualité

ONU - Journée internationale des femmes

Thème 2017 : « Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50 - 50 d’ici à 2030 »

La Journée internationale des femmes est l’occasion de dresser le bilan des progrès réalisés, d’appeler à des changements et de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes ordinaires qui ont joué un rôle extraordinaire dans l’histoire de leur pays et de leur communauté.

Le monde du travail est en train de changer, ce qui entraine des implications importantes pour les femmes. D’une part, la mondialisation et la révolution technologique apportent de nouvelles opportunités. D’autre part, l’informalité croissante du travail ainsi que des salaires et des revenus instables ou encore de nouvelles politiques fiscales et commerciales ont aussi des effets sur l’autonomisation économique des femmes. À l’occasion de l’édition 2017 de la Journée internationale de la femme, ONU Femmes - l’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes - exhorte toutes les parties prenantes à « Franchir le pas » vers l’égalité entre les sexes pour une planète 50-50 en 2030.

Les cibles clefs du Programme de développement durable à l’horizon 2030 :

  • D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons suivent, sur un pied d’égalité, un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit et de qualité, qui débouche sur un apprentissage véritablement utile, conformément à l’objectif de développement durable 4
  • D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des activités de développement et de soins de la petite enfance et à une éducation préscolaire de qualité qui les préparent à suivre un enseignement primaire
  • Mettre fin, dans le monde entier, à toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et des filles
  • Éliminer de la vie publique et de la vie privée toutes les formes de violence faite aux femmes et aux filles, y compris la traite et l’exploitation sexuelle et d’autres types d’exploitation
  • Éliminer toutes les pratiques préjudiciables, telles que le mariage des enfants, le mariage précoce ou forcé et la mutilation génitale féminine

Source : Site de l’ONU. Retrouvez le message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres

Par et pour les femmes : le 8 mars ? Toute une histoire !
Ou comment le 8 mars est devenu la « Journée Internationale des Femmes » …

La jonction entre le XIXème et le XXème siècle fut chargée de manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les femmes et les hommes. La « Journée Internationale des Femmes » va donc trouver donc ses origines dans les luttes ouvrières de cette époque.

En 1879, lors d’un congrès socialiste ouvrier, Hubertine AUCLERT, journaliste et militante féministe, aborde la condition féminine comme suit :

« Notre affirmation de l’égalité sociale et politique de la femme et de l’homme est en même temps que l’expression de notre conviction, une protestation de ceux qui, au mépris de la liberté humaine, osent encore, au XIXème siècle, tenter d’assigner un rôle à la moitié du genre humain. Que diriez-vous, hommes, si l’on vous enfermait dans le cercle étroit d’un rôle ? Si l’on vous disait : « Toi, parce que tu es forgeron, ton rôle est de forger le fer ; tu n’auras pas de droits ! ». […] C’est aussi logique que de dire : « Toi, femme, parce que la Nature t’a donné la faculté d’être mère, tu n’auras pas de droits ! ». La femme est, comme l’homme, un être libre et autonome. A elle, comme à lui, la liberté de choisir la voie qui lui convient. »

C’est en 1910, à la conférence internationale des femmes socialistes que l’idée d’une « Journée Internationale des Femmes » est abordée et proposée par Clara ZETKIN, journaliste allemande faisant figure de précurseur(e) quant à son implication dans la lutte pour l’émancipation des femmes (notamment en ce qui concerne le droit de vote).

Aucune date n’est fixée jusqu’en 1917 où la grève mémorable des ouvrières de Saint Petersburg (Russie) fait entrer le 8 mars dans l’histoire. A ce titre en 1921, le 8 mars devient officiellement « la Journée des femmes » par décret du chef de l’Etat Russe en la personne de Lénine. Cette tradition s’étend petit à petit au-delà des pays de l’Est mais n’est vraiment généralisée qu’à partir de 1945 dans le monde entier.

Enfin, le regain féministe des années 1970 se saisie à nouveau de cette journée qui sera reconnue par les Nation-Unies en 1977 et enfin en France en 1982.

Permanences au CHAN

Nouveauté avril 2017, l’ANDAVI propose aux victimes d’infractions et d’accidents deux permanences au Centre Hospitalier de l’Agglomération de Nevers pour rencontrer les juristes de l’association : tous les jeudis de 10h30 à 12h00 et tous les vendredis de 10h30 à (...)

Permanence de l’ANDAVI au Centre Hospitalier de Nevers

Toujours dans une démarche d’amélioration de l’accès aux droits des personnes les plus fragilisés, le Centre Hospitalier de l’Agglomération de Nevers et l’ANDAVI se sont rencontrés le jeudi 16 mars 2017 afin d’établir une convention dans le but d’organiser une permanence au sein même de l’hôpital. Grâce (...)

ONU - Journée internationale des femmes

Thème 2017 : « Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50 - 50 d’ici à 2030 » La Journée internationale des femmes est l’occasion de dresser le bilan des progrès réalisés, d’appeler à des changements et de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes (...)

Journée européenne des victimes 22 février 2017

L’ensemble du réseau France Victimes, et par extension les 130 associations locales membres, s’est saisi pleinement de cette journée européenne des victimes inspiratrice de manifestations qui rassemblent les partenaires et toutes les forces vives qui entourent l’aide aux victimes. A Nevers, (...)

Ateliers de l’ANDAVI

Après une première édition au Centre Hospitalier de l’Agglomération de Nevers en décembre 2015, l’ANDAVI a organisé un second atelier « ITT : Quelles décisions médicales pour quels enjeux juridiques ? » au Centre Hospitalier de Decize. Grâce à l’accueil de ce projet par la Communauté Hospitalière (...)

Colloque à l’Assemblée Nationale

Le jeudi 23 juin à l’Assemblée Nationale, s’est tenu un colloque ayant pour thème : Actions publiques, actions associatives, actions citoyennes : Quelles nouvelles solidarités ? Quelles nouvelles coopérations ? Présidé par Martine Carrillon-Couvreur, députée de la Nièvre, c’est pas moins de six (...)

Colloque sur les 30 ans de l’INAVEM

Dans le cadre de la célébration des trente ans de l’INAVEM, (INstitut d’Aide aux Victimes Et de Médiation), le Président de l’Association, le trésorier et le chargé de développement ont participé aux manifestations organisées par notre fédération à l’Hôtel de ville de Paris. Ont été abordés, l’histoire (...)

Le site web de l’ANDAVI

La prise en compte des droits des victimes dans le système judiciaire est une réalité transcrite dans le droit français depuis 2015. Leur accompagnement juridique, psychologique et social est assuré dans la Nièvre par l’ANDAVI. L’association, déjà présente sur le web avec une page Facebook, complète (...)

Colloque à la Cour de Cassation

Le Vendredi 20 mai, le Président de l’ANDAVI a participé au colloque « la victime de l’infraction et ses juges » à la Cour de Cassation dans le cadre des cycles de formation continue des avocats et des magistrats. Deux thèmes ont été abordés à savoir l’expansion des droits de la victime et la (...)

Assemblée générale de l’ANDAVI

Jeudi 28 avril 2016, dans la salle François Mitterrand du Conseil Départemental, s’est tenue l’Assemblée générale de l’ANDAVI. Retrouvez ci-dessous le rapport moral pour l’année 2015 établi par le président de l’association, Monsieur Jérôme Moreau. Comme chaque année, il m’appartient de vous livrer les (...)
Association Nivernaise D'Aide aux Victimes d'Infractions